Agir chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société

03 mars 2020

Olivier Chatain │ client │ société

L’histoire de la place financière luxembourgeoise est intimement liée à l’histoire de certaines banques. C’est le cas du groupe Crédit Agricole qui célèbre cette année ses 100 ans d’existence au Grand-Duché. A cette occasion, le magazine économique et financier Paperjam a rencontré Olivier Chatain, Senior Country Officer pour le groupe Crédit Agricole au Luxembourg.

 

En 2020, le groupe Crédit Agricole fête ses 100 ans au Luxembourg. Quel sentiment vous inspire cet anniversaire ?

Dans l’histoire bancaire du pays, le développement des premiers établissements s’est fondé sur la base de capitaux internationaux. La Luxembourgeoise, fut la première banque proprement « luxo-luxembourgeoise » et la première compagnie d’assurance indigène. C’est une vraie fierté de puiser nos racines dans cette histoire unique. Nous avons contribué à la fondation et à l’évolution de la place financière luxembourgeoise telle que nous la connaissons aujourd’hui : cela nous confère une légitimité et un statut particulier.

 

L’histoire de la place financière se mêle en effet à celle du groupe Crédit Agricole, quelles date-clés vous viennent à l’esprit pour évoquer ces deux destins croisés ?

Je pense évidemment à notre rôle dans la création de la Bourse de Luxembourg, dont nous sommes toujours actionnaires. Nous faisons également partie des membres fondateurs de l’Association des Banques et Banquiers de Luxembourg (ABBL) et de l’Association Luxembourgeoise des Fonds d’Investissement (ALFI), qui sont des incarnations très représentatives de l’écosystème de la place financière. Au-delà de ces trois exemples, nous avons été – et sommes toujours – un acteur significatif dans le développement de l’industrie des fonds, de la banque privée, de l’asset management et de l’assurance.

Depuis 2018, et au travers du Hub@Luxembourg installé dans les locaux de la House of Startups, nous accompagnons les start-up dans leur développement, avec une ouverture internationale propre à l’écosystème du Grand-Duché et grâce à l’appui du réseau d’accélérateurs du Crédit Agricole ; réseau qui constitue d’ailleurs le facteur principal de différenciation du Hub@Luxembourg parmi les différents acteurs du Grand-Duché.

Notre politique est constante : nous devons être attentifs et participer à la bonne santé du territoire sur lequel nous évoluons.

 

Le Crédit Agricole est un acteur majeur au Luxembourg, il parait pourtant discret. Peut-on revenir sur ce point ?

Le groupe Crédit Agricole est présent au Luxembourg au travers de sept métiers, leaders dans leurs secteurs : Amundi, CACEIS, CAMCA, CALI Europe, Fund Channel, le Hub@Luxembourg et Indosuez Wealth Management. La synergie de tous ces métiers constitue notre force et apporte une diversité d’expertises à chaque client. Soulignons également la création en 2006 de la Fondation Grameen Crédit Agricole, engagée dans la lutte contre la pauvreté dans le monde.

La célébration de notre centenaire au Luxembourg est justement l’occasion de nous positionner et de nous exprimer en tant que « groupe » et de témoigner de cette universalité qui nous caractérise.

 

« Agir chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société »

Quelles valeurs animent le groupe Crédit Agricole Luxembourg aujourd’hui, en interne ou auprès de vos clients ?

Notre raison d’être s’articule autour de trois piliers : notre projet client, notre projet humain et notre projet sociétal. Nous la formulons ainsi : « Agir chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société ».

Pour exercer notre métier aujourd’hui, détenir une licence bancaire et un agrément du régulateur n’est pas suffisant : il faut démontrer que l’on est utile à la société dans laquelle nous vivons.

Ces valeurs, qui nous définissent et guident nos actions depuis toujours, sont d’ailleurs plus que jamais d’actualité.

 

La banque d’aujourd’hui ne ressemble plus à celle d’hier. Selon vous, à quoi ressemblera le Crédit Agricole de demain ?

Il est toujours risqué de faire des prédictions. Je suis au Luxembourg depuis dix ans, et en dix ans, j’ai l’impression que mon métier n’a cessé d’évoluer.

Mais je peux vous assurer que le groupe Crédit Agricole sera toujours présent, dans un environnement sûrement très différent, sans doute encore plus « challenging ». Évidemment les nouvelles technologies seront passées par là – nous y sommes d’ailleurs bien préparés – mais le digital ne remplacera pas l’humain, bien au contraire. Notre activité sera 100% humaine et 100% digitale à la fois. Pour nous, ces deux éléments ne s’opposent pas mais se combinent parfaitement.

 

Lire l'interview ici (Paperjam, groupe Crédit Agricole, 02/03/2020)

03 mars 2020

À lire aussi

Restaurant

Indosuez Luxembourg soutient les restaurants et remercie le personnel médical

Terre Ecologie Nuages

Les critères ESG sont inscrits dans l’ADN d’Indosuez